• Romance
  • Jourdan PIXL
  • 23 juin 2016
  • 263 pp

Résumé

Lorsque Bébé se réveille en sursaut dans un avion qui atterrit au cœur des montagnes enneigées, elle se demande ce qu’elle est venue faire dans cette galère. L’explication est en fait très simple : elle s’est fait retourner le cerveau par sa meilleure amie. La voilà coincée pour deux semaines dans un chalet somptueux parmi des amis trop fêtards, le genre à faire couler le champagne à flots. Tout ce qu’elle déteste. Tout ce dont son cœur cabossé n’a pas besoin. C’est du moins le programme de départ. Une fois arrivée. Bébé apprend qu’une tempête cloue tous les avions au sol. Qu’elle sera seule dans ce chalet ultra design. Sauf que… Sauf que derrière la porte, l’ambiance est plus tamisée que prévu, et bien moins solitaire. Un blond aux yeux verts « bientropbeaupourêtrevrai » lui a préparé des Saint-Jacques et l’attend. Il est décidé à lui faire avouer tous ses secrets. Peut-être qu’elle va adorer ça.

Mon coup d’oeil

En participant au jeu concours de book_ouioui sur Instagram, j’ai gagné un livre des Editions Jourdan. Il fallait faire un choix alors j’ai choisi : Ceci n’est pas qu’une comédie romantique de Julie Grêde.

J’ai reçu cet ouvrage mercredi et je l’ai fini ce matin, dans le train. Autant dire que j’ai été prise dans ma lecture. C’est tout à fait le genre d’histoire d’amour qu’il me fallait à ce moment-là. A ceux qui n’aiment pas les romances, ce n’est pas la peine de lire ce livre.

Il est plaisant, « feel-good », et a fait frétiller mes propres papillons. On en connait la fin même si on ne sait pas comment elle va se déployer. Quand bien même on veut absolument la lire, la ressentir, la voir éclater au grand jour !

Toutefois, j’avoue que c’est un peu un schéma vu et revu. Comme toutes les comédies romantiques me direz-vous.  Mais ce qui me chiffonne un peu, c’est qu’on se retrouve encore dans un milieu assez huppé avec de superbes spécimens…

Et un amour « sans » argent, sans abdos et sans yeux clairs ? Un rêve simple. A portée de main. Tout autant captivant.

En outre, heureusement que Raphaël – mon personnage préféré – désamorce le délire avec « Grey », parce que j’étais un peu renfrognée en apprenant le vrai prénom de « Bébé ». Il me semblait être un écho à l’autre histoire de cet amour qui se veut déviant et qui rassemble les mêmes critères : argent, beau mec avec fille timide ou « banale » (aux premiers abords).

Enfin, je râle un peu mais j’ai dévoré les pages, je le rappelle !

Ah oui, je souhaite rajouter une chose… On a tendance à mettre plein de points de suspension partout… Quelqu’un m’en avait fait la réflexion un jour, alors j’ai essayé de m’abstenir… Et c’est vrai que ça respire !

Dans ce livre, beaucoup de points de suspension… Cela m’a un peu agacé. L’auteur n’en a vraiment pas besoin, ça fonctionne tout de même si on en ôte un peu … Bon, c’est vrai là tout de suite, j’abuse…

Je me répète mais malgré tout ce que je débite, j’ai apprécié cette lecture. Mignonne (attention, ce n’est pas péjoratif), elle met du baume au cœur. C’est une douceur comme les marshmallows dans le chocolat chaud.

Le petit plus : les titres des chapitres !

©Signature