• Young Adult / SF
  • R-jeunes adultes, collection « R »
  • 16 mai 2013
  • 608 pp

Résumé

1re Vague : extinction des feux. 2e Vague : déferlante. 3e Vague : pandémie. 4e Vague : silence. La 5e Vague arrive…

À l’aube de la 5e Vague, sur une autoroute désertée, Cassie tente de Leur échapper… Eux, ces êtres qui ressemblent trait pour trait aux humains et qui écument la campagne, exécutant quiconque a le malheur de croiser Leur chemin. Eux, qui ont balayé les dernières poches de résistance et dispersé les quelques rescapés. Pour Cassie, rester en vie signifie rester seule. Elle se raccroche à cette règle jusqu’à ce qu’elle rencontre Evan Walker. Mystérieux et envoûtant, ce garçon pourrait bien être son ultime espoir de sauver son petit frère. Du moins si Evan est bien celui qu’il prétend…

Ils connaissent notre manière de penser. Ils savent comment nous exterminer. Ils nous ont enlevé toute raison de vivre. Ils viennent maintenant nous arracher ce pour quoi nous sommes prêts à mourir…

Mon coup d’oeil

Pour tout vous avouer, je ne comptais pas lire cette trilogie. Non pas qu’elle ne m’intéressait pas, j’en avais “vaguement” entendu parlé mais je voyais en cette oeuvre et son succès tout le superficiel d’un futur blockbuster. Ce qui a du succès me freine souvent aux premiers abords. J’avais eu la même réticence avec Harry Potter à l’époque. En outre, le côté science-fiction, invasion extraterrestre attire rarement mes bonnes grâces. Heureusement, je ne me laisse pas enfermée par ces a priori et ces freins trop longtemps. Ma tante et amie m’a prêté le premier tome et comme je n’avais aucune lecture en cours, pourquoi pas ?

Je me suis donc laissée aller. L’ “invasion” est inattendue pour les personnages eux-mêmes, différente des lieux communs auxquels on pourrait s’attendre (même s’il est vrai – et ça me chagrine – qu’il y a de la ressemblance avec Les âmes vagabondes de Stéphanie Meyer). Cela a désamorcé ma propre crainte. J’ai donc lu avec plus de facilité et tenter d’échafauder mes propres théories sur la question extraterrestre.

Après les 4 premières vagues, l’humanité est quasiment rayée de la surface de la terre, seuls quelques groupes de survivants tiennent, mais il est difficile de faire confiance. Alors la première règle c’est de rester seul(e), mais s’isoler n’est-il pas le meilleur moyen de perdre son humanité, et de jouer le jeu de ces “Autres” ? Cassie, l’héroïne et les autres personnages mettront toujours cette question en avant, au fond qu’est-ce que l’humanité ?

Tous rechercheront cette étincelle, ce sentiment qui leur prouveront que rien n’est encore perdu malgré le destin qui s’annonce tragique pour eux. De rudes épreuves les attendent tous, entre trahison et désillusion, l’espoir ne disparaît pas.

Ce thème de l’invasion extraterrestre et le sort jeté à l’humanité fait échos aux holocaustes que nous avons connus dans l’Histoire. Entre extermination et résistance, il s’agit finalement du même combat et des mêmes problématiques. Bien entendu, il ne faut pas oublier qu’il s’agit de littérature Young Adult et les questions adolescentes surgissent çà et là. Parfois de façon surprenante, mais ça ajoute des pointes d’humanité et d’humour rafraîchissantes.

En outre, même si j’ai apprécié les personnages, je n’ai pas eu de coup de cœur pour l’un d’entre-eux. Cassie emplie de sa détermination à sauver son frère fait preuve d’un courage insoupçonnable et se révèle. Comme tous à leur manière. Pourtant, elle ne tient pas une place centrale pour moi. Ben et Evan tournoient autour d’elle et m’apparaissent moins lisses donc plus intéressants. Si un seul des personnages m’intrigue et me pose question quant à son évolution, je dirai que c’est Sams, ou Sammy, le petit frère de Cassie. L’enfance dans ce monde apocalyptique est une denrée rare. Toutefois, j’attends de lire la suite, pour voir si une réelle préférence se dessine.

Finalement, le premier tome de la 5e vague a été une bonne lecture, un bon divertissement. Je ne dirai pas que ça a été un coup de cœur car une fois le roman achevé, l’histoire a eu du mal à s’accrocher dans mon esprit… Je n’ai pas eu de moment fort qui a retenu un peu plus mon attention. Je lirai les deux autres tomes car la lecture reste agréable et fluide. En outre, je suis trop curieuse pour m’arrêter là. Alors j’espère de belles révélations, mine de rien !

De socs de charrues vous forgez des épées effilées, Vosch. Vous nous reconstruisez. Nous sommes l’argile, et vous êtes Michel-Ange. Et nous serons vos chefs-d’oeuvre.”, p. 579

©Signature