• Comédie romantique, fantasy, science-fiction
  • Kadokawa Shoten, Japon
  • Makoto Shinkaï
  • 1h47

Synopsis

Mitsuha, adolescente coincée dans une famille traditionnelle, rêve de quitter ses montagnes natales pour découvrir la vie trépidante de Tokyo. Elle est loin d’imaginer pouvoir vivre l’aventure urbaine dans la peau de… Taki, un jeune lycéen vivant à Tokyo, occupé entre son petit boulot dans un restaurant italien et ses nombreux amis. À travers ses rêves, Mitsuha se voit littéralement propulsée dans la vie du jeune garçon au point qu’elle croit vivre la réalité… Tout bascule lorsqu’elle réalise que Taki rêve également d’une vie dans les montagnes, entouré d’une famille traditionnelle… dans la peau d’une jeune fille ! Une étrange relation s’installe entre leurs deux corps qu’ils accaparent mutuellement. Quel mystère se cache derrière ces rêves étranges qui unissent deux destinées que tout oppose et qui ne se sont jamais rencontrées ?

Mon coup d’oeil

Your name est le premier film de 2017 que je suis allée voir avec ma meilleure amie et son compagnon. Et comment dire, qu’on aime ou pas, on ne peut pas rester indifférent !

Pour ma part, je l’ai adoré même si je me suis parfois perdue dans la situation. Comme j’aime me perdre, ça ne m’a pas posé de problèmes mais ça pourrait en être un pour certains. Je dirai qu’il peut paraître difficile à « suivre » et donc provoquer un manque d’adhésion…

Les choses tarabiscotées, c’est bien mon truc ! Bref, le film commence dans le vif du sujet – tout l’inverse de ma chronique – , et la mise en scène de la situation initiale fait son effet.

Un moment d’humour superbe !

C’est une oeuvre complète où tout un panel d’émotions nous traverse ! Le comique de l’amorce cache une sagesse profonde. Il laisse place à la découverte, l’amour naissant, l’espoir, l’attente, l’envie et le désir, la magie, le désenchantement, comme une désillusion.

Le choc de la « réalité » brutale flirtant avec l’insaisissable.

La peur et la mort – ou la peur de la mort – muent par l’amour déchirent le voile, poussent vers l’incroyable. Elles cristallisent la foi, la conviction, si proche de l’obsession. Makoto Shinkaï, tisse une histoire poétique, magique. Pour ma part, sa force réside dans la confrontation cohérence-désir que vivent les personnages.

La tension est palpable jusqu’à la dernière minute…

Serons-nous exaucés ? Je vous laisse le découvrir. Mais quelque soit l’issue, cette oeuvre sur la vie – belle et précieuse – vaut le déplacement.

Elle est une magnifique expression des liens qui se tissent entre des personnes. La relation exaltée. Sublimée par la délicatesse des dessins.

yn3

J’ai été vraiment émue, jusqu’à la toute dernière seconde…

Signature